CRISE COVID-19 : Sabarot réorganise sa production et ses approvisionnements

Dans cette période de crise inédite, les PME françaises font face à de multiples obstacles (sanitaires, économiques et réglementaires) qui évoluent de jour en jour. Sécuriser leurs équipes, maintenir la production, livrer leurs clients pour nourrir les français…elles sont sur tous les fronts et inventent de nouvelles solidarités. Soutenez-les PME françaises plus que jamais !

Guillaume Martin, Responsable Sécurité Environnement Réglementation, chez Sabarot (légumes secs, céréales, graines, champignons, escargots et fruits rouges) basée à Chaspuzac (Haute-Loire), témoigne.

 

FEEF : Quelles actions avez-vous mises en œuvre face à la crise ?

Guillaume Martin : Nous avons déclenché notre plan de continuité d’entreprise avec les scénarios pandémie, indisponibilité de personnes clefs, blocage des transports, défaillance de prestataires critiques. Nous avons vérifié par missions les Délais Maximum d’Interruption Admissible afin de cibler au mieux la priorité de nos actions. Une réunion de crise a été mise en place pour évaluer l’efficacité des actions prise, la tournure actuelle de la crise et les problèmes et opportunités à venir.

Nous avons anticipé la crise via l’achat de lotions hydroalcoolique, savon nettoyant désinfectant. La signalétiques pour le rappel des règles d’hygiène et des gestes barrières a été ajoutée avec les documents des autorités et les nôtres. Des points de désinfection à toutes les entrées de bâtiment ont été ajoutés. Nous avons mis en place des tournées de désinfection des équipements manipulés régulièrement par divers employés. Nous avons organisé des espaces administratifs et collectifs pour augmenter les distances et réduire les possibles contacts.

Une note à l’intention des clients a été rédigée pour les informer de nos mesures et de la continuité de notre activité. L’organisation des ateliers et de la production et les approvisionnements ont été organisés pour soutenir les lignes définies comme prioritaires, organisation en 3X8. Nous recourrons massivement au télétravail. Nous avons supprimé des réunions, visites et interventions non justifiées par une urgence.

 

FEEF : Quels sont les problèmes majeurs que vous rencontrez ?

Guillaume Martin :

Les employés sont parfois anxieux à cause de certaines publications fausses ou erronées données par certaines chaines d’infos ou relayées par Facebook

L’afflux de commandes.

La baisse de volumes sur des approvisionnements import.

FEEF : Selon vous, y’aura-t-il un avant et un après cette crise ? 

Guillaume Martin : Cela va majoritairement dépendre de la longueur de la crise et de ses conséquences humaines et économiques.