Gérer et développer son identité de marque locale

La distribution traditionnelle peut jouer un rôle important dans le développement de la consommation locale, nous verrons aussi qu’il en va de même pour le digital ou les applications !

Les consommateurs restent tiraillés entre plusieurs injonctions qui peuvent paraître contradictoires : consommer plus responsable tout en préservant leur budget alors que le pouvoir d’achat reste une préoccupation importante. Seuls 4,6 % des Européens disent être prêts à payer un surcoût de 10%. Autrement dit, au-delà de 10% de surcoût, il n’y aurait plus personne ou presque pour consommer local ?

Comment les entreprises labellisées PME+ préservent leur identité locale ? Que cherchent les consommateurs en quête de produits locaux ? et comment développer son offre à l’International ?

« Notre identité de marque locale est indiquée sur chacun de nos produits par l’apposition d’une marque régionale (‘Saveurs en Or’ ou ‘Hauts de France’ selon les gammes de produits) qui certifie l’origine locale de nos approvisionnements. Ainsi, nous portons les Hauts de France dans le monde entier, dans les 20 pays où nous exportons plus de 50% de notre production : Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne, Maroc, Australie » précise la Franco Argentine.
« Chaque année, d’une part nous élargissons notre gamme de produits qui compte aujourd’hui près de 40 déclinaisons de confitures de lait et caramels et d’autre part, nous conquérons de nouveaux marchés au niveau régional, national comme international.

Nous assistons à une forte demande, et chaque année plus forte, des consommateurs pour le local. Consommer un produit local offre aux consommateurs une expérience gourmande et gustative unique, et cela leur permet d’être rassuré sur la provenance des ingrédients du produit final. Depuis 30 ans, nous respectons la recette traditionnelle de la confiture de lait tout en innovant afin de développer la richesse de ce produit réalisé à partir de 2 matières premières : le lait et le sucre. Afin de répondre aux attentes des consommateurs, nous avons lancé une gamme bio de confitures de lait Raffolé ainsi qu’un caramel Vegan Raffolé. Nous sommes aujourd’hui les seuls sur le marché à proposer un tel éventail de recettes de confitures de lait. L’innovation est une de nos priorités depuis la création de l’entreprise. Nous avons récemment investi, en 2018, dans un laboratoire R&D performant afin de pouvoir répondre à toutes les demandes de nos clients et d’être toujours à la pointe de l’innovation sur notre marché. »

Pour Sabarot « Il est important aujourd’hui de consommer local pour la planète et l’environnement et non pas parce que c’est à la mode. Les consommateurs cherchent à manger local pour préserver leur région au point de vue environnemental (limiter les transports), social (en gardant une bonne santé, car les consommateurs connaissent les origines de produits, les aliments gardent toutes leurs valeurs nutritionnelles car moins de temps de transport) et économique (en apportant son soutien à l’économie locale et en soutenant les producteurs locaux). Nous valorisons cette différence grâce au label PME+ et nous mettons en avant le label AOC, Bio, et l’origine France autant que possible sur nos packagings.
Le frein premier reste le prix, mais aujourd’hui une part des consommateurs se disent prêts à payer plus cher pour mieux manger. Le consommateur est obligé d’adapter sa consommation en fonction des saisons, s’il ne consommer que des produits de saison. Nous avons un avantage certain avec nos légumes secs, nos céréales et nos graines qui peuvent être consommés toute l’année.
La difficulté pour nous est de trouver aujourd’hui tous les produits en local, même si nous essayons de mettre en place des filières en France et au niveau local (orge perlé et petit épeautre par exemple). Avec l’aide Sabarot agriculture, nous sommes au plus proche de nos agriculteurs pour les encourager à cultiver des céréales et des légumes secs et se développer au niveau local. »

Le problème se pose différemment dans le non alimentaire pour Kindy « Les consommateurs ont bien compris qu’un achat local est gage de qualité bien sûr, mais c’est aussi un acte citoyen, le fameux « consom’acteur » : acheter un produit fabriqué dans sa région, c’est aussi s’engager pour le maintien de l’activité économique locale.  Dans notre cas, l’identité locale n’est pas une priorité, nous sommes avant tout une marque nationale, et ce depuis près de 60 ans. Par contre, nous essayons d’être présent au niveau local en tant que partenaire, sponsor, et acteur de la vie locale. »

 

Et si échanger directement avec ses consommateurs c’était aussi garantir cette proximité et cette transparence que les consommateurs recherchent dans les produits locaux ?

« Nos consommateurs souhaitent avant tout de la proximité et de la transparence avec les PME, ils veulent savoir qui a imaginé et fabriqué leurs produits favoris. Nous travaillons à pouvoir échanger directement avec nos consommateurs et notamment grâce aux réseaux sociaux. Nous découvrons aujourd’hui que nous pouvons avoir énormément de contacts à travers notre nouvelle boutique en ligne. Nous découvrons avec joie des addictions à certains de nos produits !! » déclare FIMCO.

Bernard Jarnoux Crêpier connecte directement ses consommateurs à ses producteurs ! Les QR codes présents sur les crêpes moelleuses permettent d’accéder à une application mobile appelée « mobeesite ».  Sur ce « mobeesite », le consommateur, en entrant le numéro de lot de son produit, apprend d’où viennent les ingrédients de ses crêpes, et peut s’informer sur l’histoire de nos différents producteurs (lait, œuf, farine…).

« Nous voulons connecter nos consommateurs à nos producteurs. Des QR codes présents sur nos produits vont permettre d’accéder à une application mobile. Le consommateur ou l’utilisateur final pourra, en le flashant, découvrir la provenance des matières premières principales de chacune de nos recettes avec l’histoire de nos producteurs locaux. »