Les Goûts du Sud : Une charcuterie au service de l’économie locale

Les Goûts du Sud : Une charcuterie au service de l’économie locale

Les Gouts du Sud obtient le label PME+

Créé en 2004 lors de la fusion de 2 entreprises régionales historiques spécialisées dans la charcuterie, Les Gouts du Sud perpétue la tradition de la charcuterie cuite, étuvée, de la saucisserie fraîche avec des produits Catalans et Méditerranéens.

Aujourd’hui, la labellisation PME+ est la reconnaissance des engagements RSE de l’entreprise : la politique achats, la réduction de la production des déchets, la réduction de la consommation énergétique, la défense de l’emploi local, les dons aux associations locales, le bien-être des collaborateurs.

Rencontre avec Anne DERZKO, Directrice de site

PME+ : Pouvez-vous nous présenter l’histoire de l’entreprise ?

Anne Derzko : En 1912, une charcuterie familiale de détail fut créée au cœur de Perpignan par Mr Pedelhez. En 1956, plus de quarante ans plus tard, les produits Pedelhez étaient référencés dans 120 succursales de coopérateurs dans les Pyrénées Orientales. À la vue de l’augmentation des ventes, la création d’une usine de production de charcuterie plus importante fut programmée. L’entreprise s’installa sur la commune de Saint-Estève en 1971. En 2004, la société Pedelhez fusionne avec une autre entreprise régionale historique : la société d’origine languedocienne Planche. La fusion de ces deux marques créé la société : Les Goûts du Sud. En 2012, l’entreprise a rejoint le groupe SUDAGRO, spécialiste des marques locales et régionales. La société emploie aujourd’hui 47 personnes et fabrique 1 600 tonnes de produits finis par an avec un savoir-faire centenaire et des exigences qualité remises au goût du jour pour assurer la santé et la sécurité alimentaire des consommateurs.

PME+ : Pourquoi avez-vous choisi le label PME+ ?

Anne Derzko : Depuis plusieurs années, de nombreuses pratiques RSE sont adoptées chez Les Gouts du Sud. L’idée était de formaliser et de crédibiliser notre démarche à travers un label attribué après un audit indépendant et visible sur nos emballages. De plus, le label PME+ s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue, et nous permet de progresser sur les thématiques RSE dans le contexte actuel, tout en répondant aux attentes de transparence de nos parties prenantes.

PME+ : Pouvez-vous nous expliquer concrètement vos bonnes pratiques RSE ?

Anne Derzko :

Achats responsables : Nous avons basculé notre production de saucisserie en 100% viande origine France (label VPF) l’année dernière. Nous achetons près de 20% de la viande auprès d’éleveurs sous contrat à prix plancher. Nous privilégions les fournisseurs et les prestataires locaux dès que cela est possible. Nous avons intégré le référencement et le suivi des fournisseurs dans la démarche RSE.

 Emissions CO2 : Nous avons pour objectifs de réduire nos consommations de gaz, d’eau et d’électricité, et de réduire la production de nos déchets pour un volume identique. Nous avons revu nos flux de transport logistique pour optimiser le chargement des camions.

Nous avons investi dans de nouvelles operculeuses pour conditionner nos produits de saucisserie en barquette mono matériau recyclable cette année. Nous avons supprimé les gobelets plastiques de nos distributeurs automatiques en fournissant des Ecocup au personnel. Nous avons mis en place un contrat avec la société ELISE pour recycler davantage de déchets ménagers et administratifs (masques, papier, bouteilles plastiques…).

Vie locale : Nous adhérons à la marque Sud de France pour valoriser notre appartenance à la région Occitanie et pour faire rayonner les savoir-faire de la région. Nous sommes partenaires du club de rugby de Perpignan (USAP) et du club de basket ball de Saint Esteve. Nous faisons également des dons à l’Epicerie de l’Espérance, une épicerie dédiée aux travailleurs à revenus modestes, aux personnes âgées ou encore aux familles nombreuses.

Collaborateurs : Nous avons fait le choix d’adhérer à un Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ). Nous faisons également appel à la mission locale des jeunes des Pyrénées Orientales. Le bien-être de nos collaborateurs est au cœur de nos préoccupations, nous nous efforçons de créer des conditions de travail agréables : amélioration des postes de travail quand cela est possible. Nous nous engageons à évaluer le bien-être de nos salariés par le biais d’un questionnaire abordant diverses thématiques. Nous nous efforçons de répondre aux attentes émises par nos collaborateurs lors de ce questionnaire.

PME+ : Dans quelle action souhaitez-vous vous investir demain ?

Anne Derzko : Nous souhaitons poursuivre l’utilisation d’emballages recyclables et plus légers pour l’ensemble de nos produits. Nous avons entrepris des tests sur différents produits pour réduire les additifs et obtenir des produits encore plus sains tout en préservant la qualité organoleptique des produits.

PME+ : Quelle est votre dernière innovation produit ?

Anne Derzko : Nous utilisons à partir de cette année des marinades sans huiles hydrogénées (donc non transformées et plus saine) pour la production de nos brochettes.

Chiffres et informations clés

  • Date de création : 1912
  • Reprise par le groupe SUDAGRO en 2012
  • Site de production Saint Estève (66)
  • CA 2021 : 12.3 M€
  • Marques : Pedelhez, Planche