LUCIEN GEORGELIN CEREALES : « Mettre notre terroir au cœur de la conception de nos céréales »

LUCIEN GEORGELIN CEREALES OBTIENT LE LABEL PME+

 

En 2017, l’entreprise Lucien Georgelin rachète une usine de céréales à Villeneuve-sur-Lot : c’est le début de l’histoire de Lucien Georgelin Céréales dans la fabrication de céréales.

Aujourd’hui, sa labellisation PME+ est une reconnaissance de ses engagements RSE : une fabrication française, des ingrédients issus de la région du Sud-ouest de la France, des partenariats gagnants/gagnants avec les producteurs locaux, l’éco-conception des emballages, des produits sains et de qualité.

 

Rencontre avec Lucien Georgelin, PDG de Lucien Georgelin Céréales

 

PME+ : Présentez-nous votre savoir-faire ?

Lucien Georgelin : L’histoire de Lucien Georgelin commence en 1982 lorsque j’achète une petite ferme dans le Lot-et-Garonne pour transformer les fruits de mon exploitation en confiture. Depuis cette date, l’entreprise a bien évolué et les gammes de produits se sont largement diversifiées (pâtés, foie gras, tartinables…) avec toujours l’envie de mettre en avant les produits de ma région dans mes recettes et développer des partenariats avec les producteurs locaux. En effet, en tant qu’ancien agriculteur, je connais le métier et la difficulté de vivre décemment de son exploitation. C’est pourquoi, j’ai mis un point d’honneur à mettre en place des partenariats gagnants/gagnants avec les producteurs, en les rémunérant au juste prix.

 

PME+ : Quelle est l’action RSE dont vous êtes le plus fier ?

Lucien Georgelin : Depuis 2016, nous fabriquons des pâtes à tartiner aux noisettes du Lot-et-Garonne, des noisettes récoltées dans une coopérative agricole locale à moins de 30 km de notre usine de Virazeil (atelier de fabrication de l’ensemble de nos produits à l’exception des céréales). Lors de la création de nos futures recettes de céréales, c’est alors tout naturellement que nous avons pensé à créer une gamme de céréales fourrées à la pâte à tartiner avec des céréales à la farine de blé et à la farine de maïs bio par deux entreprises du Lot-et-Garonne. Les céréales sont ensuite fourrées avec notre pâte à tartiner aux noisettes du Lot-et-Garonne. Des approvisionnements de proximité qui permettent aussi de minimiser la consommation d’énergie liée au transport de matière premières (et notre bilan carbone), pour une gamme qui met en avant tout notre savoir-faire local : des matières premières comme la noisette de Cancon, à la transformation du blé en farine à Penne d’agenais et Moncrabeau, et enfin en céréales dans notre usine de Villeneuve-sur-Lot.

 

PME+ : Quelle est votre initiative RSE la plus originale ?

Lucien Georgelin : Mettre notre terroir au cœur de notre réflexion dans la conception de nos céréales a toujours été une évidence et une façon de nous différencier. L’année dernière, nous avons lancé, pour une enseigne de magasins bio, des sachets de céréales recyclables en papier Kraft issus de la forêt des Landes et certifié PEFC*. Un conditionnement que nous proposons aujourd’hui automatiquement à nos clients. Notre objectif est de proposer sur le marché du snacking (concerné par les emballages déchets), des produits conditionnés dans des sachets recyclables, vertueux pour l’environnement.

*certification forestière française qui garantit que le produit contribue à la procérité de forêts bien gérées et à la lutte contre le réchauffement climatique.

 

PME+ : Pouvez-vous nous expliquer concrètement quelques-unes de vos bonnes pratiques et projets en cours ?

Lucien Georgelin :

Des matières premières françaises et locales dès que possible : dans nos céréales avec du blé et maïs français et notre pâte à tartiner aux noisettes du Lot-et-Garonne (utilisée pour le fourrage). La mise en avant de notre terroir régional, voire français, est une priorité dans nos recettes.

Des partenariats engagés avec les producteurs locaux en soutenant des filières agricoles locales. Nous les aidons à accroitre leur rentabilité et le travail de leurs terres grâce à l’industrialisation. Les volumes de production et volumes de vente de nos produits permettent de contractualiser d’importants volumes de commande de fruits et légumes auprès des agriculteurs, tout en leur garantissant une juste rémunération.

La filière de la tomate de Marmande en est un exemple probant : Depuis 5 ans Lucien s’est engagé, dans une démarche de revalorisation de la tomate de Marmande, une filière en grande difficulté ces dernières années car délaissée par les industriels au profit de tomate d’importation à bas coût. Pour cela, nous avons lancé, à notre marque, une gamme complète d’une trentaine de produits à la tomate de Marmande ainsi que plusieurs produits pour des marques de distributeurs.

D’autres projets sont également en cours comme la création d’une filière agricole issue d’un rassemblement de producteurs mettant en culture de vieilles variétés de fruits, sur de nouvelles terres agricoles. Des fruits anciens qui seront utilisés dans nos produits (confitures, compotes) et vendus en grande distribution, restauration et hôtellerie mais aussi en magasins spécialisés comme le Bio.

Recyclage et éco-conception de nos emballages : Une réflexion sur l’éco-responsabilité de nos emballages est réalisée de manière continuelle pour réduire l’impact écologique de nos produits. Le travail entamé sur nos sachets de céréales recyclables en papier Kraft d’origine France et certifié PEFC en est un premier exemple.

Alimentation et Santé : Depuis toujours Lucien Georgelin propose à ses clients des produits naturels tels qu’on pourrait les préparer à la maison. Au rayon céréales, notre enjeu est donc de proposer des produits aux listes d’ingrédients les plus courtes et simples possibles (sans additifs, sans arômes ou colorants artificiels, sans conservateurs) et réalisés avec des matières premières de qualité.En 2019, nous avons lancé une gamme de céréales BIO 30% moins sucrées que les standards du marché.

Optimisation de notre consommation d’énergie : Notre responsabilité passe aussi par l’optimisation au quotidien de notre consommation d’énergie tout au long de notre cycle de production : traitement des eaux, système de réfrigération écologique, distance limitée entre lieu de transformation et achat de matières premières… De nombreuses actions sont déjà mises en place et d’autres encore sont à venir.

 

 

PME+ : Quelle est votre dernière innovation produit ?

 

Lucien Georgelin : Nos derniers lancements produits en céréales sont 5 nouvelles références qui ont tout un point commun : un fourrage à la pâte à tartiner ! C’est en effet notre gamme de céréales fourrées à la pâte à tartiner, et notre pâte à tartiner aux noisettes du Lot-et-Garonne, qui sont au cœur de notre réflexion d’innovation aujourd’hui. Une gamme symbolique de notre engagement RSE : des matières premières locales et un retravail sur les packagings avec des premiers lancements dans l’univers du Snacking. Notre souhait serait que le Lot-et-Garonne produise des noisettes Bio, pour pouvoir fabriquer notre pâte à tartiner Bio avec des noisettes locales, pour l’instant les producteurs y travaillent.

 

Croc’Choco Blanc

 

 

 

Informations clés

  • Date de création : 2017
  • Site de production : Villeneuve-sur-Lot (47)
  • Circuits de distribution : grande distribution, restauration, hôtellerie, magasins spécialisés (bio)
  • Marque : Lucien Georgelin